La CES et d’autres parties prenantes expriment de vives inquiétudes au sujet du deuxième examen de la réglementation de la Commission


La CES et d’autres parties prenantes expriment de vives inquiétudes au sujet du deuxième examen de la réglementation de la Commission

 

La CES s’est jointe aujourd’hui au BEE, au CIEL, à ClientEarth, au WECF, au BEUC, à l’ECOS, au BUND, à FOE Europe et à l’ANEC pour adresser un message clair à la Commission en réponse à son deuxième examen sur les nanotechnologies publié la semaine dernière. Les organisations signataires ont collectivement fait part de leurs sérieuses inquiétudes concernant la qualité de l’examen et la nécessité de garantir le principe de précaution ainsi que la santé et la sécurité des travailleurs.

Des arguments scientifiques fragiles forment la base de l’examen des nanomatériaux de la Commission. Il y a en outre de sérieuses incohérences entre le document de travail de la Commission présentant son analyse de la situation et les réponses réglementaires qui concernent la production et l’utilisation sans risque des nanomatériaux. Les schémas existants de collecte d’informations sont inadéquats et l’examen de la réglementation de la Commission ignore complètement les lacunes qui affectent le potentiel de REACH, la réglementation européenne phare pour la gestion des substances chimiques, en tant qu’outil efficace pour la collecte d’informations et la réglementation des nanomatériaux.

- Lien vers la lettre commune : http://www.etuc.org/IMG/pdf/Nanomat…

Annunci

Rispondi

Inserisci i tuoi dati qui sotto o clicca su un'icona per effettuare l'accesso:

Logo WordPress.com

Stai commentando usando il tuo account WordPress.com. Chiudi sessione / Modifica )

Foto Twitter

Stai commentando usando il tuo account Twitter. Chiudi sessione / Modifica )

Foto di Facebook

Stai commentando usando il tuo account Facebook. Chiudi sessione / Modifica )

Google+ photo

Stai commentando usando il tuo account Google+. Chiudi sessione / Modifica )

Connessione a %s...